MAPRAA

Maison des Arts Plastiques et visuels Auvergne Rhône-Alpes
EXPOS. (reprogrammées) MAPRAA

RCKA

graphisme coloré

“Contrepropagande !”
Le rendu visuel de R. König s’articule autour du recyclage, des matériaux bois, toiles usages, du surplus d’autres artistes et du glanage.
Recyclage des contenus ; j’essaie de détourner le sens premier de l’image ou vidéo qui arrive continuellement dans mes appareils de communication, pour subvertir la réalité qui m’est imposé. Car ce qui est devenu prioritaire dans ma démarche c’est l’idée du “Futur” que les faits me laissent envisager, un futur sauvage, violent et pollué, un devenir dystopique qui peut être corrigé par la volonté humaine et la fin du capitalisme.

rcka147@gmail.com
http://ronaldkonig.org/

 

 

Hugo ZIEGLER

fresque digitale

Mon travail tente d’explorer un espace aux frontières poreuses, un territoire ouvert par l’énergie d’une gestuelle digitale pensée pour l’espace. Mes recherches picturales m’ont amené à me libérer de la toile et du pinceau : les fresques digitales sont faites au doigt sur écran tactile de téléphone puis transférées à même les surfaces murales. C’est selon moi, hors de l’écran, à travers un dialogue avec la matière et l’espace, que mes peintures virtuelles prennent sens.
Les sciences cosmologiques et précisément mon intérêt pour les trous noirs et trous de ver ainsi que ma pratique de la boxe anglaise conditionnent mon travail : du geste doigt au geste corps.

hugo.ziegler.box@gmail.com
http://hugoziegler.fr/

RCKA “Future” 2019

Hugo Ziegler ©“Le Phlégéthon en multivers” fresque digitale composée de peintures numériques imprimées
et transférées à même le mur
70 cm x 100 cm – Le Creux de l’Enfer, Thiers

COLLECTIF SOIR
“UNE PART DE VRAI”

Les artistes du Collectif Soir puisent dans leurs vécus leur source d’inspiration et en livrent des traces grâce à une photographie indicielle. La question de la mise en image de la mémoire et de l’intime est au cœur de leurs recherches. L’image devient un espace à investir, un potentiel de projection qui laisse à chacun la possibilité de construire sa propre histoire.
Les travaux des six artistes – Karine AUNEAU, Nadine LECOEUR, Céline LYOËN, Chrystel MARTINEZ, Juliette TREILLET, Amélie VIALE – invitées par la Mapraa dans le cadre de cette carte blanche se lient, se répondent et s’inscrivent dans l’espace d’exposition pour écrire à six voix un récit photographique sensible parfois sombre, parfois drôle, et résolument ancré dans les expériences personnelles de chacune.

 

 

COLLECTIF SOIR

Instagram

Facebook

Karen DAVID

dessin en graphite

Karen David est une artiste pakistanaise, qui habite à Lyon depuis 4 ans. Née dans un milieu conservateur, mais élevée dans un foyer libéral et éduquée en Art Plastiques aux États-Unis, elle a une vision inhabituelle du corps et de la sexualité avec lesquelles elle cherche à établir un dialogue global pertinent.
La culture virtuelle qui nourrit sa génération est au cœur de ses réflexions.

Son projet est axé sur la déconstruction du corps humain en plusieurs parties, à l’image des objets partiels de désir que proposent les médias sociaux et la pornographie, omniprésents et opulents comme le sont la technologie, le sexe et la mort.

karen.david.fr@gmail.com
https://www.karendavid.net

 

 

Romain COPPIN

sculpture

Mon travail s’articule autour du mobilier et du design en général. La plupart du temps il est question de produire des pièces spontanément à partir de ce qui se trouve dans mon environnement immédiat, de cartons, de scotch, de chutes de bois, de papiers, de morceaux de tissus, de restes de matériaux divers. En somme, je construis à partir du chaos d’une construction précédente.

À mi-chemin entre la sculpture fonctionnelle et l’objet sculptural j’essaie d’entretenir un flou. Contrairement aux étapes de conception dans un projet de design, je ne dessine ou ne pense jamais la pièce en amont, je produis directement sans avoir aucune idée du résultat final. Dans la plupart des cas je travail à partir de la base d’un meuble préexistant que je viens triturer, tordre, malaxer, casser, comme pour le rendre usé, inutilisable.
Je cherche avant tout à déconstruire le construit de sorte à scénariser au mieux le faux semblant des vestiges d’un objet au passé tourmenté.

romain.cppn@gmail.com
https://romaincoppin.hotglue.me

david

Karen David “Sedeo” 2019

coppin

Romain Coppin “Flou de vous” 2019

VIRÉE LYONNAISE

Exposition en deux parties
– 1re partie: présentation des ambitions et actions mises en place depuis 2016 par le Collectif ASSPUR
– 2e partie: présentation des oeuvres réalisés par les artistes du collectif

Avec : CART’1 / LE MÔME / Y?NOT / CHUFY / ALIAS 2.0 / G. MASTAN / G. DEGACHE / PHOTISAO / SORE SERO / VOTOUR / HOPER / V. JOUBERT / ARNAUD D. ILLUSTRATION / 38PIX / JO BARREZ ILLUSTRATEUR / SENYO SCULPTURE / A. HANSBERGER & T. LUMBI

Collectif d’artistes Asspur :
Notre association loi 1901 a pour but de mettre en place des projets culturels et artistiques, permettant ainsi les rencontres entre les artistes et le public.
Le collectif ASSPUR à pour philosophie de croiser les arts : Photographie, Arts Vidéo, Arts Plastiques et Graphiques facilitant ainsi la création et le partage entre les artistes.
L’association souhaite également favoriser la transmission de savoirs, de pratiques artistiques et professionnelles par le biais d’initiations, de perfectionnements, de conférences, d’expositions diverses, d’éditions écrites et/ou imagées et toutes autres manifestations culturelles ou artistiques contribuant à créer un lien social et intergénérationnel.

 

 

Collectif ASSPUR
Centre social A. Loukili
Place Nelson Mandela
38090 VILLEFONTAINE

www.asspur.fr

Image du logo: Max Reynaud

FONTENCOMBLE

art textile

“Je rafistole, je tisse un bout d’humanité…”
Fontencomble réalise des œuvres où le textile est de plus en plus présent.
Nait une œuvre singulière dans les textures et les expressions : l’image se fait baroque, brute, délicate… Le tissu est récupéré au fond des armoires, péché au fond des mémoires et la création devient intime.
Dans un monde déshumanisé, l’Homme avec ses aspérités mentales et physiques dérange. On nous voudrait lisses, semblables. Pourtant nous sommes tordus, inégaux, accidentés, âpres et rugueux…

C’est ce que Fontencomble essaie de donner à voir, c’est sa manière de résister.

 

fontencomble@free.fr
https://fontencomble.tumblr.com

 

 

IO (Lionel POURRON)

peinture

Mon travail est essentiellement basé sur les relations que l’homme entretient avec l’animal et la nature, et sur “l’animalité propre de l’homme” avec ce qu’elle comporte de pire comme de meilleur.

C’est au travers d’un univers mêlant factuel et fiction que mes toiles prennent tout leur sens. Si la frontière entre réalité et imaginaire n’est pas toujours claire, le résultat offre invariablement des compositions bigarrées où prédominent des couleurs vives.
L’animalité est omniprésente. Mon processus créatif emprunte à cette bestialité, une expression spontanée et instinctive qui opère par strates successives.

 

liopourron@hotmail.com
f: IO – Lionel Pourron

Fontencomble – De chair, de sang et de sutures ©“Immunité générale” broderie sur couverture de déménageur, 160 cm x 63 cm, 2018 – détail

© IO (Lionel POURRON) “Le mariage en col vert” technique mixte sur papier 154 cm x 190 cm, 2017 – détail